eBookStore new release: OEuvres II: Le Coup d'Etat permanent (1964) ; Ma part de verite (1969) ; Un socialisme du possible (1971) PDF ePub

OEuvres II: Le Coup d'Etat permanent (1964) ; Ma part de verite (1969) ; Un socialisme du possible (1971)

OEuvres II: Le Coup d'Etat permanent (1964) ; Ma part de verite (1969) ; Un socialisme du possible (1971)

by Francois Mitterrand

Publisher: Les Belles Lettres
ISBN: 9782251200569
Pages: 480
Format: pdf, ePub, mobi, fb2
File size: 12 Mb
Date posting: 2021-05-05
DOWNLOAD

Description

Le Coup d'Etat permanent (1964) Texte introduit et annote par Jean Vigreux Paru au printemps 1964, Le Coup d'Etat permanent est un pamphlet ecrit par Francois Mitterrand. Ce livre sans doute le plus cite et le plus connu de son oeuvre souligne sa stature d'opposant resolu au general de Gaulle : Le Coup d'Etat permanent est une veritable plaidoirie a charge contre l'exercice du pouvoir gaulliste. Il ausculte et disseque le fonctionnement du " pouvoir personnel " et n'hesite pas a recourir aux formules severes pour denoncer les derives autoritaires, voire dictatoriales du regime (" de Gaulle plus la police ", " parce que, tout compte fait, c'est a cela [dictature] qu'il ressemble le plus "). Face a cette derive, il incarne la defense republicaine, mais n'est pas nostalgique du regime precedent. Avec ce pamphlet, il marque son territoire a gauche, preparant le chemin de 1965 ou il mettra le general de Gaulle en ballotage ayant compris la logique bipolaire des institutions. Dorenavant, il prend date avec l'histoire de la Republique. Toutefois, ce n'est qu'en 1981 qu'il devient le premier President socialiste elu au suffrage universel apres avoir refonde le parti en 1971 et mis en oeuvre l'union de la gauche. Revetant a merveille les habits du President de la Ve Republique, il montre qu'il s'opposait plus a de Gaulle qu'aux institutions Ma part de verite (1969) Texte introduit et annote par Georges Saunier Candidat a la Presidence de la Republique contre le General de Gaulle, en face de qui il a reuni 45% des voix au second tour en 1965, puis leader de la Federation, Francois Mitterrand incarne une option bien definie : l'unite de la gauche, celle-la meme dont l'abandon vient de se solder le 1er juin par un echec retentissant. S'il publie aujourd'hui sa Part de verite, c'est qu'il faut reconstruire cette gauche en miettes. Pour cela, il s'agit de ne plus en laisser paralyser le renouvellement et donc de poser publiquement les problemes comme ils se presentent, bref d'informer et non plus d'escamoter ou de voiler la realite. Livre de combat, ou se retrouve la marque de l'auteur du Coup d'Etat permanent, qui n'a voulu ecarter aucune question genante ou difficile, cet ouvrage veut aussi etre constructif. C'est pourquoi les lecteurs, apres avoir parcouru les grandes etapes d'une autobiographie politique leur presentant sur un ton qui surprendra certains, l'homme qu'est Francois Mitterrand, trouveront un recit sans temps morts ni trop de precautions des principales phases de l'histoire de la gauche depuis 1965 : l'espoir leve par la premiere election presidentielle, la tentative de la Federation, Mai 1968, l'echec de la seconde election presidentielle. Autant d'occasions d'aborder de front des questions epineuses comme les relations avec les communistes, le programme economique de la gauche, le vieillissement de certaines de ses structures, de quelques uns de ses themes. Autant d'incitations a deboucher sur la strategie et sur les perspectives socialistes que Francois Mitterrand propose pour terminer. Autant sans doute de risques de declencher des polemiques, mais aussi de susciter des debats indispensables ; les lecteurs comprendront vite que l'ancien candidat a la Presidence de la Republique est tout pret a affronter les premieres pour lancer les seconds. Un socialisme du possible (1971) Texte introduit et annote par Pierre-Emmanuel Guigo Un socialisme du possible est (avec Ma Part de verite) un maillon souvent ignore qui permet pourtant de comprendre le passage du Francois Mitterrand leader de l'Union de la Gauche au renovateur du PS apres Mai 1968. Marginalise par ce mouvement spontane, il tente ici de se reapproprier une partie de l'effervescence intellectuelle du moment et trace la voie a l'union des socialistes puis de la gauche. Loin de voir marginaliser le socialisme historique, il entend montrer que la conciliation entre ce que l'on appellera la "deuxieme gauche" et la tradition socialiste issue de la SFIO est necessaire pour arriver au pouvoir. Il entend ainsi se reaffirmer comme le seul leader capable d'unifier cette mouvance, a l'heure ou la SFIO a realise son plus mauvais score electoral (5,1% des voix a la presidentielle de 1969) depuis ses origines, et le PSU ne parvient pas a s'imposer comme une alternative credible. L'ouvrage, contrairement a Ma part de verite, n'est pas une oeuvre litteraire. Il s'agit d'un programme politique, introduit par un dialogue entre le leader de la Convention des Institutions Republicaines et deux interrogateurs proches de la mouvance intellectuelle issue de mai 1968 (Jacques Julliard et Robert Fossaert). Il entend donc montrer la capacite de son parti a gouverner tout en soulignant sa coherence avec le renouvellement de la pensee de gauche (autogestion, liberation des femmes, etc.).